Rencontre avec … Sandrine Beau

Toute seule dans la nuit , c’est le titre du roman de Sandrine Beau qui a été sélectionné cette année dans le cadre de l’Échappée-livres. A la seule lecture de l’intitulé les frissons vous envahissent et en effet, on n’est pas au bout de nos surprises ni de nos angoisses !
Les questions sur ce livre ou sur le métier d’écrivain ont été nombreuses et l’auteur y a répondu avec beaucoup de bonne humeur.

Pas forcément destinée à l’écriture, Sandrine s’est d’abord lancée dans la réalisation de films documentaires puis dans la radio. Pendant 18 ans, elle a présenté des rubriques radiophoniques à France Bleue Besançon. En 2009, à 40 ans, un congé maternité lui offre le loisir d’écrire une première histoire qui sera publiée dans le magazine « Pomme d’api ». Encouragée par ce succès, elle n’a cessé depuis de produire romans et albums, seule ou à plusieurs mains, à destination des plus jeunes comme des ados. Pourtant, ce qu’elle préfère, c’est écrire pour les 8-11 ans, tranche d’âge concernée justement par l’Échappée-livres. Elle aime les histoires policières ou drôles. Elle puise son inspiration dans la vie, dans une phrase entendue… puis son humour et sa fantaisie font le reste.
En 6 ans, une quarantaine de titres ont été publiés, sans compter ses « petits malheureux » refusés par les éditeurs mais qu’elle ne renonce pas à faire vivre un jour.
Ses prochaines parutions : au mois de mars La tribu prend le large où nous retrouvons les six jeunes détectives imaginés par le trio Sandrine Beau/Séverine Vidal/Anne-Gaëlle Balpe, en avril Chacha au secours des animaux , troisième volet de la série des « Aventures mégachouettes de Mademoiselle Chacha » et enfin Mon papy voit la vie en jaune .
Un autre projet lui tient particulièrement à cœur : commencé en 2011, le roman La cascadeuse des nuages est inspiré de la vie de la première aviatrice brevetée, Elise Deroche. Ce livre a exigé de nombreuses recherches historiques, pas toujours aisées, et doit être retravaillé avant parution.

Avant de procéder à la séance de dédicaces avec la librairie L’île aux livres, Sandrine Beau a offert la lecture de son Petit chaperon qui n’était pas rouge pour le plus grand bonheur des petits comme des grands.
La bibliothèque de Poisy accueillait cette rencontre qui a réuni les clubs de lecture de l’agglomération d’Annecy.